vendredi 16 décembre 2016

Table Alkemy Blitz "Naashti" (3)(fin)




Dernière étape pour la table Naashti. Après avoir "construit" la table, il faut passer à la peinture. Bon évidemment, pas question d'utiliser les petits pots à pitous PA ou autre ... Pour mes décors, j'utilise de l'acrylique pébéo ou équivalent que je prends en "tube" de 100 ou 150ml.

Comme pour les figurines, tout d'abord une sous-couche. (Surtout pas de bombe, le polystyrène n’apprécierait pas.)
Pour moi c'est un fond noir, puis un coup de blanc sur le dallage.



Puis on attaque le fond de base pour la lave : du gris. Pour les dalles, je veux une finition dans les tons ocres et je pars donc sur du jaune (oui, je pars beaucoup plus clair que ce que je veux car derrière on va passer un jus bien copieux et plus foncé).


 Après ça c'est aux "fioritures" sur les dalles d'y passer. (Avec une chtite reprise de mes débordements sur les fines arêtes.)



J'utilise une peinture "métallique" pour les rails.
On passe ensuite au "jus" (ou un lavis si vous préférez :) ). J'utilise donc des teintes plus sombre et surtout je dilue jusqu'à avoir cette "aspect" jus.
Le dallage :



Et la lave (jus quasi noir) :


Les éclaircissements sont intégralement faits en brossage à sec :


Au final je passe en 2 fois. Une fois de manière lourde avec la teinte claire et une fois légère avec la teinte proche du blanc.
Pour la lave, j'ai même fait un passage en douceur avec du blanc pur sur les arêtes.
Les tubes peints en gris métallique sont collés.


A la lumière naturelle :


Il reste 2 choses à faire : couler la résine et coller le haut des rails.
J'utilise de la résine cristal. C'est la première fois que je coulais cette résine sans avoir un rebord extérieur ... Et cela a failli être la cata ! Malgré mes précautions pour rendre les extrémités aussi hermétiques que possible, j'ai eu une légère fuite.
J'ai essayé de la minimiser en accentuant la pression sur mes maintiens. Heureusement que c'était très léger et que je travaillais sur une planche qui ne risquait rien.
Ensuite, le collage de la partie supérieure du rail est une rigolade :)
Hop ! quelques photos de la table finie :






8 commentaires:

  1. C'est tout bonnement magnifique. Ca parait si simple quand tu l'expliques.
    Chapeau :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ... Mais en toute honnêteté, c'est vraiment pas compliqué, c'est juste "un peu" chronophage.

      Supprimer
  2. Le liège brisé rend vraiment très bien. Excellente idée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je suis content du rendu.
      Par contre maintenant il m'en reste pas mal car je n'ai que très peu entamé le rouleau :)
      Si t'en veux je peux t'en amener à l'occasion.

      Supprimer
  3. Désormais, quand quelqu'un s'arrêtera au détour d'un salon pour regarder ta table, je pourrais lui dire d'aller voir tes 3 articles et d'essayer de faire aussi bien :-)
    Encore un très grand bravo pour ta table, c'est indiscutablement "l'identité visuelle" du terrain naashti ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Nico !
      Dis leur surtout qu'il faut juste prendre son temps ...
      Et crier ALKEMYYYYYYYYYYYYYYYYYY !!!! Bien fort :D

      Supprimer
  4. ALKEMMMMMYYYYY !!!!
    Bonjour Captain,
    cela donne envie d'acheter des moules (et puis des frites ^^)
    avec toutes tes explications (et du temps) effectivement cela semble abordable en terme de technique
    un grand merci pour tout ce partage et les photos
    et le temps passé à écrire les articles
    Kala

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il ne faut pas hésiter à s'y mettre si on a un peu de temps ...
      Le résultat final vaut le coup.

      Supprimer