vendredi 26 octobre 2012

Alkemy - Chroniques de Mornéa - "Les portes"


Ma formation terminée, j'avais hâte de pouvoir enfin montrer l’ensemble de mes capacités sur le terrain. C'est donc assez naturellement que je me suis porté volontaire pour une mission au "Pénitencier de la dent". Nul doute que mes longues années d'entraînement à l'arc seraient décisives.
Lee Ping me fit l'honneur de m'inclure dans le premier groupe devant se rendre sur place.
Notre mission était assez simple : s'introduire dans le pénitencier pendant qu'un autre groupe faisait diversion. Nous n'avons eu aucune difficulté à nous faufiler pour aller nous tapir au sein du pénitencier. Les trois jours suivants furent plus compliqués. Nous devions rester complètement invisibles aux gardes du pénitencier afin de pouvoir intervenir et ouvrir les portes de l'intérieur le moment venu.


Le jour J est là, le soleil se lève paisiblement et l'ambiance est calme et sereine comme pour préparer la tempête qui va suivre. Le capitaine Fu Nihao sera là d'un instant à l'autre et il faut que l'on entre en action ... Mais le temps s'accélère, un groupe d'Aurlok se trouve aussi dans le pénitencier : Ont-ils eu vent de notre mission ? Sont-ils à la solde du pénitencier ?
Nous n'avons pas le temps de répondre à la question, notre tâche risque d'être plus compliquée que prévu. Après que l'on ait observé attentivement la position de nos adversaires, le Capitaine Lee Ping m'envoie sur le flanc droit pour couvrir deux des mécanismes d'ouverture des portes et rejoint mes frères archers au niveau de l'entrée.


Le vent est tombé, mon travail ne sera que plus facile. Mais nous jouons de malchance (ELLE nous aurait-elle abandonnée à ce moment crucial ?) et alors que nous avions l'avantage d'avoir anticipé le placement des Aurloks, ceux-ci prennent l'action à leur compte !


Mes frères archers s'occupent d'un guerrier crapaud qui s'avance un peu trop.


Et ajustent leur tir de manière parfaite, le sang coule.


Nous réussissons à ouvrir les portes et le Capitaine Fu Nihao s'engage dans la brèche suivi d'un garde. Je crois que c'est à ce moment là que tout a basculé : un guerrier loup sort des ombres et fonce telle une flèche sur le Capitaine. Cet Aurlok fait preuve d'une férocité sans limite (il me semble que c'est celui que l'on nomme Wolitse) et met notre Capitaine à genoux à deux doigts de la mort.
Le Capitaine Fu Nihao, affaibli, finit par tomber au sol sous les coups de ce sauvage.


De mon côté, le Capitaine Lee Ping vient m'épauler car un énorme guerrier aurlok fonce dans ma direction. Le Capitaine se bat bien mais la montagne de muscle qu'il affronte semble comme absorber ses coups ... C'est inconcevable ! La puissance des coups du Capitaine aurait pu abattre 2 ou 3 soldats. L'Aurlok finit par prendre le dessus et le Capitaine tombe sous un coup de son énorme masse.


Vengeance ! L'Aurlok affaibli par le Capitaine est beaucoup trop lent pour mes flèches qui finissent par avoir sa peau.


Sans Capitaine nous n'avons plus aucune chance, il ne nous reste plus que le repli...

7 commentaires:

  1. Très bon comme toujours ;-) Bravo Captain !

    N'hésite pas à donner une note au scénario par ici :
    http://www.figurines-studio38.fr/alkemy/scenarios/?L=0

    RépondreSupprimer
  2. Génial, j'adore!!

    Kurlem

    RépondreSupprimer
  3. Très belle histoire qui m'a tenu jusqu'au bout !
    En fait, ce n'est pas toi le bon joueur, ce sont tes kikis qui jouent tous seuls ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Là en l’occurrence, c'est moi qui jouais Jade ... Et je me suis pris une grosse tôle !
      Je comprends mieux l'inquiétude vis à vis des kiki et de Wolitse maintenant que j'ai à les affronter :-D

      Supprimer
    2. trés sympa ton débrief, et la façon dont tu as raconté la partie est superbe.
      vivement que je trouve le temps de me relancer dans alkem.

      Supprimer