samedi 14 juillet 2012

Vendredi ? Alkemy ! (toujours) ;-))

Rendez-vous ce vendredi chez Olivier (et non pas Méhapito ...) !
Au programme un petit scénario Alkemy en 255 points. Ça fait un moment qu'Olivier n'a pas fait de partie d'Alkemy mais il souhaite changer des scénarios qu'il connaît déjà. Je pioche dans les scénarios que j'ai pris avec moi ...
Et on est parti pour "La route du froid" !

(Pour ce qui est du principe du scénario, je vous renvoie à un article précédent : Vendredi ? Alkemy (chez Mehapito) )
Olivier joue Avalon et moi ... Aurloks.

Bon ces deux factions sont assez orientées "poutre" mais je pense au final que le scénario aussi ... En bref, même si faire une partie est toujours sympa, je n'accroche vraiment pas avec ce scénario.

En plus de ça nous avons oublié de part et d'autre pas mal de points ... Garlan qui charge et ne lance que 2 dés au lieu de 3, un Kiki qui charge avec "lance tellurique" et ne lance que 3 dés au lieu de 4 (expert brutale ...). Un templier qui va utiliser 2 fois Maître (corps à corps) dans un tour ... Mais qui joue avec l'ancienne table des dégâts ... Sans compter qu'Olivier se réfère au petit livret des starters pour les compétences, et découvre avec surprise que ce petit livret est 100% obsolète.

Bon bref, je ne vous donne pas le résultat ...
Mais puisque vous avez lu jusque là, vous avez le droit à quelques clichés (commentés ... ou pas) :

 On teste en prem's les nouveaux décors de la ludo :p



 Garlan charge le loup sur son dernier PA ... oublie son 3° dé et ne touche pas !

 Même chose avec le kiki, qui oublie le 4° dé et rate le colosse

 Wolitse élimine le rétiaire sur une double masse


Bilan : une soirée fort sympathique chez Olivier que je remercie pour l'accueil.


2 commentaires:

  1. Jolis les nouveaux décors de la ludo ;-)

    RépondreSupprimer
  2. une partie bien sympa et je t'en remercie.
    pour une reprise d'alkemy elle eu été bien violente.
    bon promis je me met à jour sur les régles et les cartes.
    c'est toujours un plaisir de jouer contre de tels adversaires, c'est plein de surprises.

    RépondreSupprimer