samedi 11 février 2012

Vendredi ... ALKEEMMMMYYYY !

Une soirée chez Mehapito, pour une nouvelle partie d'Alkemy. On a joué le scénario du mois des Chroniques de Mornéa (La location des coffres forts).
Comme d'habitude, Méhapito jouait les Khalimans et moi les Aurloks.
J'ai réussi l'exploit d'oublier mon appareil photo !!! Heureusement que Méhapito avait le sien avec les batteries suffisamment chargées ... C'est donc ses photos qui sont ici.


Nos équipes
  • Khalimans : Kabircheikh Hakim, Ibrahim, Oracle Sorhna, Ghulam, 2 Tuaregs, 2 Méharistes, 2 Der'wish.
  • Aurloks :  Tamel'Seh, Wolitse, Chaman-Médecine, Guerrier Corbeau, 2 Guerriers Auroch, Guerrier Loup, Chasse-pluie avec Cor, Garde Esprit Loup.
"L'histoire"
Mon groupe d'Aurlok se rendait donc dans le quartier des voyageurs pour le compte du cartel du Sabre. Sa mission officielle était le transport de fond avec des daomings à remettre à plusieurs banquiers. Mais officieusement, il en était tout autrement. Voilà maintenant plusieurs sélènes que le cartel de la pierre et la guilde des bateliers étendent leur influence sur Joyaux ... La guilde du Sabre décida donc d'utiliser les "grands" moyens ("grands" pour ne pas dire illégaux). Ainsi, il s'agissait plutôt de soudoyer ces chers banquiers. Une fois sur place, la bande se trouva face à face à une équipe de Khalimans à la solde du cartel de la Pierre. Hum ... Y-avait-il eu des fuites ? un traître parmi nous ? Toujours est-il qu'apparemment ces fourbes avaient eu la même idée que nous. Il allait falloir user de finesse pour arriver à proposer des sommes plus intéressantes aux banquiers.

Le scénario
Les figurines de chaque camp transportent 12 pièces pour une valeur de 28 daomings (2 pièces de 5, 4 pièces de 3 et 6 pièces de 1). Ces pièces sont réparties au choix de chaque joueur sur ses figurines. Il y a 3 banquiers sur la table qui vont se déplacer dans une direction aléatoire à chaque tour. Une figurine peut transmettre un daoming à un banquier à la fin d'une action en étant à moins d'1 pouce de celui-ci. Les daomings sont transmis face cachée. A la fin de chaque tour, on révèle les daomings et pour chaque banquier 1 point de victoire est accordé à celui qui lui a transmis la plus grosse valeur de daomings. Les banquiers conservent les daomings d'un tour sur l'autre évidemment. Il faut 6 points de victoire pour l'emporter.

La partie
  • Premier tour
    C'est le tour de placement. Il y a un groupement autour d'un banquier (Ibrahim, 2 Der'wish, 1 Méhariste vs Wolitse, Chasse-pluie avec Cor, Loup, Corbeau) et les autres figurines se placent plus ou moins à distance des 2 autres banquiers (les aurloks se placent clairement entre les 2 alors que les Kahlimans font plutôt 2 groupes : Ghulam, Méhariste // Kabir, 2 Touregs, Oracle). Les Touaregs utilisent leurs arcs évidemment ... Mais sans grand dommage.
 
  • Deuxième tour
    C'est là que la partie s'engage vraiment. Du côté de Wolitse/Ibrahim, cela tape fort (ou pas d'ailleurs :)). Quelques baffent aussi autour des 2 autres banquiers, mais chacun s'attelle surtout à distribuer quelques pièces. A la fin de ce tour, léger avantage pour les Khalimans qui l'emporte sur 2 des banquiers.
      • Khalimans : 2 / Aurloks : 1
  • Troisième tour
    Ce tour respire la finesse, avec à nouveau une grosse séquence de latte du côté de Wolitse/Ibrahim. D'ailleurs les 2 héros y laisseront leur peau !
    Il y a évidemment quelques combats autour des 2 autres banquiers ... Mais beaucoup moins que nos parties "habituelles". D'ailleurs, je pense que c'est la première fois où l'on a aussi peut de figurines KO à la fin du 3° tour. Pour la remise des daomings, j'essaie de rattraper mon retard pour inverser la tendance sur plusieurs banquiers ... Mais les Khalimans ne restent pas les bras croisés et donnent eux aussi des daommings. De plus comme je n'ai aucune idée de ce que vont donner les Khalimans, je suis un peu frileux sur la distribution et préfère garder certaines pièces pour la suite. Gros suspens lors de la révélation des pièces à la fin du tour ... Les Khalimans remportent les 3 "oppositions" !!!! Une différence de 1 daoming pour 2 banquiers et un différence plus importante pour le 3°.
      • Khalimans : 5 / Aurloks : 1
Ouch ! Là je me dis que ça va être très compliqué voir même impossible ... Il faut que je renverse la vapeur sur les 3 banquiers à la fois !!!
  • Quatrième tour
    La stratégie des Aurloks est simple lors de ce tour : donner le maximum de piécettes parmi celles qui restent aux 3 banquiers. En fait, je n'ai pas vraiment de choix ... Tamel'Seh doit utiliser ses 4 actions pour traverser une partie de la table et donner son daomming à un banquier "isolé", le problème étant que les Khalimans lui donnent aussi une piécette ! Un autre banquier reçoit une pièce de mon garde-esprit (mais aussi une d'un méhariste !!!...). Pour le dernier, c'est un peu spécial, puisqu'il y a un échange de baffe avant. Le Kabircheikh tombe sous les coups d'un de mes guerriers Auroch qui ont pu se mettre à son contact au tour précédent. Il lâche donc sa piécette que je m'empresse de ramasser (valeur 3). Puis, je vais délivrer des daomings au 3° et "dernier" banquier ... Mais là encore, un méhariste lui en transmet aussi !!!
    Évidemment, je n'ai pas du tout fait attention à la valeur des daomings déjà déposés ... Et alors que je devrais être capable de connaître la valeur des daommings qui ont été posés, là je suis dans l'inconnu et j'ai déposé les miens au petit bonheur la chance. Bref, Méhapito n'a pas compté non plus ... Donc à nouveau gros suspens ... Et j'emporte les 3 banquiers !!!! (pour un point d'écart sur chacun si je me souviens bien !!!)
    Quel retournement de situation !
      • Khalimans : 5 / Aurloks : 4
Tout va donc se jouer au 5° et dernier tour
  • Cinquième tour
    J'aborde le tour de manière plus sereine que le précédent, évidemment. Les Khalimans n'ont plus de pièce !!! Ils doivent donc venir abattre une de mes figurines pour en récupérer. La stratégie des Aurloks est donc de résister un maximum avec l'aide du chamane et soit de déposer une pièce, soit d'éliminer un maximum de Khalimans restants pour "sécuriser" une pièce.
    La formule "Fureur Animale" du Chamane fait des ravages chez l'adversaire (formule déjà lancée avec succès au tour précédent) !!! Les Khalimans tombent sous les coups et ne réussissent pas à infliger suffisamment de dégâts pour récupérer un pièce.
      • Khalimans : 5 / Aurloks : 7

Au final, victoire des Aurloks sur le fil !!!
En discutant un peu, après la partie (une sorte de debriefing quoi), on pense que la partie s'est joué sur le Kabir qui a lâché sa pièce de valeur 3. Cette pièce m'aurait empêché de l'emporter sur un banquier et aurait pu servir pour que les Khalimans l'emportent sur un autre !!!

Bilan
Un scénario fort sympathique qui nous a bien plus avec une petite part de bluff. Moins de poutre que d'habitude, les figurines avec un mouvement important sont un peu avantagés mais pas trop non plus. Un scénario vraiment équilibré quoi !

4 commentaires:

  1. Génial de compte-rendu. Content que ce scénario vous plaise :-)
    Effectivement, il y a une petite notion de bluff !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Nico. Et oui, définitivement, ce scénario est vraiment sympa !

      Supprimer
  2. Magnifiques photos et superbe rapport de bataille. Qu'ajouter de plus ?
    La vérité évidemment, qu'on ne trouve que chez moi.

    RépondreSupprimer
  3. Le scénario est même dans l'air du temps... Maudits banquiers, qu'est ce qu'il ne faut pas faire, pour sauver son magot d'un crack boursier ;)

    Super rapport de bataille !

    RépondreSupprimer